mercredi 15 juin 2016

Lettre n° 5 > Or, bitcoin, crowfunding, art, etc., les placements alternatifs qui rapportent

Les placements traditionnels (assurance-vie, livrets bancaires) voient leur rendement baisser, tandis que l’immobilier stagne et que les actions demeurent erratiques. Vers où doit se tourner l’épargnant ? Les placements dits "alternatifs" offrent-ils des réponses satisfaisantes ? C’est ce que nous allons voir dans cette Lettre, en abordant aussi bien les classiques (or, œuvre d’art) que les nouveaux venus (bitcoin, crowdfunding).

Je le rappelle, il n’y a pas d’abonnement, je refuse de contraindre les gens, chacun achètera ma Lettre en fonction de ses intérêts. Abonnez-vous à la newsletter pour être prévenu des prochaines parutions (votre mail ne sera ni partagé ni vendu, un message par mois, désabonnement facile).

Le paiement se fait via Paypal, le système le plus sécurisé sur Internet. Si vous n’avez pas de compte Paypal, vous pourrez sans problème payer avec votre carte bancaire. Une fois le paiement effectué, cliquez sur l’email lalettredephilippeherlin@yahoo.fr qui s’affiche sur la page et vous pourrez télécharger la Lettre. En cas de problème, écrivez-moi à cette adresse.

> Pour télécharger la Lettre n° 5 (10€), cliquez ici

Sommaire (11 pages) :
Le contexte général
L’or, le placement alternatif n°1
Le bitcoin… et l'ether
Crowdfunding et crowdlending
Forêt, terres agricoles, vignes
Les œuvres d’art
Les voitures de collection
Divers (vin, montres, bijoux, timbres)
Attention aux arnaques !
Synthèse

mardi 17 mai 2016

Lettre n° 4 > La fintech française : où investir ?

Le 3 mai à Paris avait lieu la première grande réunion de la fintech française. Par ailleurs trois cabinets de conseil internationaux ont publié des rapports sur la fintech au premier trimestre, tandis que le magazine Challenges consacrait un numéro spécial "100 startups où investir", parmi lesquelles 15 fintechs (retrouvez tous ces liens dans la Lettre). C'est donc l'occasion de faire le point sur ce secteur en pleine croissance et qui offre de nombreuses opportunités aux investisseurs. Dans cette Lettre nous parlerons des 60 fintechs membres de France Fintech, l’association professionnelle du secteur, des 15 sélectionnées par Challenges et de quelques autres.

Je le rappelle, il n’y a pas d’abonnement, je refuse de contraindre les gens, chacun achètera ma Lettre en fonction de ses intérêts. Abonnez-vous à la newsletter pour être prévenu des prochaines parutions (votre mail ne sera ni partagé ni vendu, un message par mois, désabonnement facile).

Le paiement se fait via Paypal, le système le plus sécurisé sur Internet. Si vous n’avez pas de compte Paypal, vous pourrez sans problème payer avec votre carte bancaire. Une fois le paiement effectué, cliquez sur l’email lalettredephilippeherlin@yahoo.fr qui s’affiche sur la page et vous pourrez télécharger la Lettre. En cas de problème, écrivez-moi à cette adresse.

> Pour télécharger la Lettre n° 4 (10€), cliquez ici

Sommaire (11 pages) :
Le décollage de la fintech française
Les principales innovations
Gestion de portefeuille et patrimoine
Banque et gestion du compte personnel
Paiement et devises
Crowfunding
Prêt aux entreprises
Assurance
Solutions corporate
Analyse et gestion du risque
Le bitcoin et de la blockchain
Synthèse

jeudi 14 avril 2016

Lettre n° 3 > Comment l’argent de la drogue alimente le secteur bancaire

L’argent de la drogue, plus spécialement celui de la cocaïne nous allons le voir, contribue au « chiffre d’affaires » des grandes banques et à la puissance de plusieurs grandes places financières. Cet argent a même contribué à sauver plusieurs banques lors de la crise de 2008. Au moment où l’on parle de l’affaire « Panama Papers », il est utile de comprendre d’où vient l’essentiel de l’argent sale dans le monde et comment il circule dans le système financier. Je vous rassure, je ne suis pas devenu complotiste, mes analyses sont basées sur des faits et des chiffres dont vous retrouverez les références précises, avec les liens permettant d’y accéder et d’approfondir votre réflexion. Accrochez vos ceintures.

Je le rappelle, il n’y a pas d’abonnement, je refuse de contraindre les gens, chacun achètera ma Lettre en fonction de ses intérêts. Abonnez-vous à la newsletter pour être prévenu des prochaines parutions (votre mail ne sera ni partagé ni vendu, un message par mois, désabonnement facile).

Le paiement se fait via Paypal, le système le plus sécurisé sur Internet. Si vous n’avez pas de compte Paypal, vous pourrez sans problème payer avec votre carte bancaire. Une fois le paiement effectué, cliquez sur l’email lalettredephilippeherlin@yahoo.fr qui s’affiche sur la page et vous pourrez télécharger la Lettre. En cas de problème, écrivez-moi à cette adresse.

> Pour télécharger la Lettre n° 3 (10€), cliquez ici

Sommaire (10 pages) :
Le point de départ
La spécificité de la cocaïne
Economie de la dette versus économie du cash
Le poids de la drogue dans le système bancaire et son rôle salvateur en 2008
Pour les banques, « blanchir est une opération gagnante »
New York et Londres, les places fortes pour les narcodollars ?
Le pouvoir de la drogue

mardi 15 mars 2016

Lettre n° 2 > Taux d’intérêt négatifs : pourquoi et quels risques pour l’économie et pour votre épargne ?

Les taux d’intérêt négatifs sont longtemps restés une hypothèse invraisemblable : comment quelqu’un qui prête son argent, non seulement ne toucherait aucun intérêt, c’est-à-dire aucune rémunération pour le service qu’il apporte, mais en plus devrait payer à celui à qui il prête ! C’est le monde à l’envers. Pourtant, depuis 2012, le phénomène se répand sur plusieurs dettes souveraines et sur des échéances de plus en plus longues. Pour quelles raisons, et quels sont les risques qui pèsent sur l’économie et sur votre épargne, voici ce qu’il faut expliquer. Nous citons plusieurs textes et analyses, et notamment une étude récente de plus de 100 pages d’un think thank français qui a été fort peu médiatisée, avec à chaque fois des liens permettant d’y accéder vous permettant de prolonger votre réflexion.

Cette analyse de 17 pages, accessible à tous, fait le tour de la question et vous permet de vous positionner par rapport à un phénomène qui va changer en profondeur l’économie, le système financier et votre épargne.

Je le rappelle, il n’y a pas d’abonnement, je refuse de contraindre les gens, chacun achètera ma Lettre en fonction de ses intérêts. Abonnez-vous à la newsletter pour être prévenu des prochaines parutions (votre mail ne sera ni partagé ni vendu, un message par mois, désabonnement facile).

Le paiement se fait via Paypal, le système le plus sécurisé sur Internet. Si vous n’avez pas de compte Paypal, vous pourrez sans problème payer avec votre carte bancaire. Une fois le paiement effectué, cliquez sur l’email lalettredephilippeherlin@yahoo.fr qui s’affiche sur la page et vous pourrez télécharger la Lettre. En cas de problème, écrivez-moi à cette adresse.

> Pour télécharger la Lettre n° 2 (10 €), cliquez ici

Sommaire (17 pages) :
La généralisation des taux négatifs
Pourquoi des taux négatifs ?
La nature du taux d’intérêt
Une vraie bizarrerie conceptuelle
Un échec économique
La cause de la prochaine crise ?
Les Etats, les grands gagnants
Les banques centrales, en plein aveuglement
Les banques, coincées par les taux faibles
L’épargnant, le grand perdant


(Ma Lettre n° 1 sur la ponction des comptes bancaires est bien sûr toujours disponible à la vente)

lundi 15 février 2016

Lettre n° 1 > La directive BRRD de ponction des comptes bancaires : votre épargne est en danger !

Voici le premier numéro de ma Lettre, elle paraîtra tous les 15 du mois au prix de 10 euros. Chaque fois je ferai un focus sur un sujet d’actualité, ou qui le deviendra prochainement comme cette fois…

Il n’y a pas d’abonnement, je refuse de contraindre les gens, chacun achètera la Lettre en fonction de ses intérêts. Abonnez-vous à la newsletter pour être prévenu des prochaines parutions (votre mail ne sera ni partagé ni vendu, un message par mois, désabonnement facile).

Le paiement se fait via Paypal, le système le plus sécurisé sur Internet. Si vous n’avez pas de compte Paypal, vous pourrez sans problème payer avec votre carte bancaire. Une fois le paiement effectué, cliquez sur l’email lalettredephilippeherlin@yahoo.fr qui s’affiche sur la page et vous pourrez télécharger la Lettre. En cas de problème, écrivez-moi à cette adresse.

J’aborde ici la directive européenne qui permet aux banques au bord de la faillite de ponctionner les comptes de leurs clients pour se renflouer, comme à Chypre en 2013. C’est désormais légal en France depuis le 1er janvier 2016, même si les médias n'en parlent quasiment pas. Tout le monde est concerné. Voici la première synthèse (12 pages) disponible en France sur le sujet, avec plusieurs conseils pratiques.

> Pour acheter la Lettre n° 1 (10 €), cliquez ici

Sommaire (12 pages) :
Le point de départ : la crise chypriote en mars 2013
La ponction des comptes, l’idée fait son chemin
Décembre 2013 : la directive européenne BRRD est signée
La garantie des dépôts de moins de 100.000 euros est un mythe
Première application de la directive en mars 2015, mais sans toucher les déposants
La « garantie des dépôts » vole en éclat
20 août 2015 : la directive BRRD devient légale en France
Même la Suisse s’y met !
Les Etats-Unis en prennent aussi le chemin
Qui est concerné ?
La directive BRRD n’est même pas efficace : le cas de l’Italie
Les médias aux abonnés absents, sauf rares exceptions
L’inquiétante fragilité des banques
Que faire au niveau collectif ?
Que faire au niveau individuel ?